Atelier national de lutte contre la corruption

Rapport de l’Atelier National de formation des Leaders de l’EELC sur la Corruption

L’an deux mille dix-sept, le 22 du mois de novembre s’est tenu dans la salle de réunion de l’Evêché National de l’EELC, un Atelier national des leaders sur la lutte contre la corruption dans l’Eglise et dans la société camerounaise.
L’Atelier a été présidé par l’Evêque National de l’EELC en présence des leaders et responsables suivants :
– Les 04 membres du Bureau Exécutif de l’EELC
– Les 15 membres du Conseil Synodal de l’EELC
– Les 10 Evêques Régionaux de l’EELC
– Les Directeurs d’Institutions et les responsables de projets de l’EELC
– Les cadres de l’administration centrale
Le total de participants enregistré était de 46 personnes.
L’ordre du jour était articulé autour de quatre points principaux :
– La méditation tirée du livre de Lévitique 20 : 7-8
– Une présentation sur la Corruption dans la Société camerounaise et dans l’Eglise l’EELC faite par l’Evêque national le Rév Dr Ruben NGOZO ;
– Une présentation sommaire des résultats de l’Enquête nationale sur la perception de la corruption dans la société camerounaise par M. Bassané Jean Christophe ;
– L’organisation des travaux en ateliers dans 06 groupes sur la mise en œuvre des stratégies de lutte contre la corruption et la restitution des propositions en plénière.
Toutes ces phases ont été ponctuées par des échanges, des questions autours de différents aspects que peut revêtir la corruption dans l’Eglise et la société camerounaise, ainsi que des solutions envisageables.
Il convient aussi de relever que les attentes et les craintes des participants ont été enregistrées au début de l’atelier. Il s’agit principalement pour les attentes de : être capable d’identifier les actes de corruption et acquérir les voies et méthodes pour participer à la lutte, acquérir les moyens spirituels pour lutter contre la corruption, faire une recommandation opérationnelle au Conseil Synodal pour toute l’Eglise, donner la déclaration et la position de l’EELC par rapport à la corruption. Pour les Craintes, les participants ont relevé les points suivants : l’insuffisance dans la mise en œuvre des solutions par les acteurs, l’utilisation du Projet pilote comme outils de corruption par l’Eglise, l’inégale proportionnalité de la part de l’Eglise dans la gestion et la sanction des infractions.

La quintessence des articulations est la suivante :
1. Méditation :
Le texte de méditation a été tiré du livre de Lévitique 20 :7-8
« Vous vous sanctifierez et vous serez saints, car je suis l’Eternel, votre Dieu. Vous observerez mes lois, et vous les mettrez en pratique. Je suis l’Eternel, qui vous sanctifie. »
Par l’exhortation à la sanctification, l’Eternel veut que son peuple s’engage résolument avec toute son énergie pour surmonter les obstacles liés à sa communion avec Lui.
Vous vous sanctifierez. L’expression employée fait ressortir l’énergie et la continuité de l’action qu’Israël doit exercer sur lui-même pour éloigner de son sein toute souillure pareille. Cette notion de l’action humaine est complétée au verset 8 par celle de l’action divine : qui vous sanctifie. Une exhortation au cœur des prescriptions de sanctions de mort.
Ce chapitre prononce la peine de mort contre les horribles crimes spécifiés ailleurs
Vous vous rendrez saints et vous le resterez ; car je suis l’Éternel, votre Dieu. Vous observerez mes ordonnances et vous y obéirez. Je suis l’Éternel qui vous rend saints (#Lévitique 20 :7-8).
Et au 20 :26 : Vous serez saints pour moi, car je suis saint, moi, l’Eternel ; je vous ai séparés des peuples, afin que vous soyez à moi.
Réflexion : la nature de Dieu et ce qu’il veut pour son peuple : amour et relationnel.
Bien aimés, Dieu veut être avec nous tous les jours, pour nous sanctifier, bénir, accorder la paix,
Mais nous devons nous débarrasser des obstacles à cette communion. Pour les couples chrétiens : la vie ensemble doit devenir une force de s’approcher de Dieu et non de s’en éloigner.
Nos rencontres et nos solennités doivent cesser d’être des occasions d’attrister Dieu, de l’éloigner par des commérages, des concertations malsaines, de divisions. Profitons plutôt pour bâtir la communion et faire des projets selon le cœur de Dieu.

2. Présentation 1 : La Corruption dans la Société camerounaise et dans l’Eglise l’EELC faite par l’Evêque national le Rév Dr Ruben NGOZO ;
On peut retenir ici que la corruption est «la perversion ou le détournement en interaction avec une ou plusieurs personnes dans le but, pour le corrupteur, d’obtenir des faveurs ou des avantages ou des prérogatives particulières ou, pour le corrompu, d’obtenir un gain en échange de sa malversation »
Elle porte des noms différents comme pourboire, pot de vin, gombo ; elle a deux types, les petites corruptions et les grandes corruptions.
Au Cameroun, elle se retrouve parmi les hommes en tenue, dans le secteur de l’éducation, dans la fonction publique, dans le système de marché public, dans les ONG et même dans les Eglises.
C’est ainsi que dans l’EELC, la corruption se pratique dans les congrégations avec le paiement par les catéchumènes de services aux instructeurs, la non divulgation des statistiques exactes des fidèles, l’exigence de gains par certains laïcs et anciens après les offrandes et dîmes, le vol des offrandes le monnayage des postes et même de certains services comme les enterrements, etc.
C’est la même chose dans les Régions avec la manipulation des statistiques, le monnayage des postes pour maintenir des personnes longtemps à leur position, etc. Dans les institutions, il y a souvent eu des détournements de fonds alloués, monnayage de service dans les hôpitaux, les surfacturations des actes et services, etc.
Afin de lutter contre la corruption l’Evêque National à revisiter sa Vision et élaboré une stratégie opérationnelle qui sera partagée aux participants et autres responsables de l’Eglise dans les jours à venir.La présentation de l’Evêque National a été suivie par une phase de questions – réponses pour apporter de plus amples explications à certains aspects évoqués ou omis.

Rapport de l’atelier national de lutte contre la corruption
3. Présentation 2 : Les Résultats sommaire de l’Enquête nationale sur la perception de la corruption dans la société camerounaise par M. BASSANE Jean Christophe.
L’enquête a porté sur un échantillon global de 3500 personnes enquêtées dans 19 Districts Ecclésiastiques, dans les Institutions de l’Eglise, les services publics, auprès des professions libérales et dans toutes les communautés environnantes à l’EELC.
Les objectifs de cette enquête sont de :
• Permettre à l’EELC d’accroître sa compréhension du phénomène de Corruption parmi les fidèles et les non chrétiens ;
• D’identifier (ou confirmer) différentes pratiques quotidiennes de corruption ;
• De cerner la perception des répondants sur des catégories d’actes de corruption ;
• D’identifier les voies possibles et les actes pouvant aider à diminuer (voire éradiquer) la corruption
Pour le moment et en attendant le dépouillement complet des questionnaires recueillis, on peut retenir que :

– Les enquêtes nous ont permis de toucher à ce jour 58% d’hommes et 42% de femmes (validé) selon la grille suivante :

– Le tableau ci-après donne la répartition des personnes enquêtées, les enseignants constituent 21,1% des personnes

– Il y a 77,8 % de Chrétiens, 17,3 % de musulmans et 4,9% d’animistes.

– La grille suivante montre que les personnes âgées de 30 à 50 ans constituent près de 34,3% des personnes enquêtées.

– Pour 35,7% des personnes enquêtées la Corruption est un Problème TRES GRAVE dans la société Camerounaise ; pour 30,7% elle est un problème GRAVE. Si on met les deux ensembles, on a 66,4 % ce qui est important.

– Dans le tableau ci-après nous avons les manifestations et les formes que la corruption peut prendre

– Le tableau ci-après donne la compréhension des uns et des autres sur les différents noms qu’on donne à la corruption

4. Restitution des travaux en Ateliers
Un questionnaire portant sur les stratégies de lutte contre la corruption a été alors proposé aux participants pour qu’ils identifient en groupes les différentes activités probables pouvant être réalisées dans le cadre défini par les personnes enquêtées.
http://credit-n.ru/zaymyi-next.html http://credit-n.ru/zaymyi-next.html

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *