11e EDITION DU CAMP BIBLIQUE DES JEUNES DE L’EELC

11e  EDITION DU CAMP BIBLIQUE DES JEUNES DE L’EELC

11e EDITION DU CAMP BIBLIQUE DES JEUNES DE L’EELC

« JEUNESSE, PATRIOTISME ET CITOYENNETÉ »
Plan de l’exposé
I. Rappel des missions du MINJEC
II. Définition des concepts
III. Etat des lieux de l’incivisme
IV. Les actes inciviques à éradiquer au sein de la jeunesse chrétienne
V. Les valeurs citoyennes, patriotiques et du vivre-ensemble

II. Définition des concepts
1. Patriotisme

 C’est un sentiment partagé d’appartenance à un même pays à une même patrie ; sentiment qui renforce l’unité sur la base des valeurs communes. Il conduit à ressentir de l’amour, de la fierté pour sa patrie. Le patriote est prêt à se dévouer ou à se battre (jusqu’au sacrifice suprême) pour elle afin d’en défendre les intérêts.
 Pour le soldat, le patriotisme est le sens moral qui le pousse à combattre pour défendre son pays, plutôt qu’à céder aux attaques de l’ennemi.

 La citoyenneté est le fait pour un individu, pour une famille ou pour un groupe, d’être reconnu officiellement comme citoyen, c’est-à-dire membre d’une ville ayant le statut de cité, ou plus généralement d’un Etat.
 Le mot « citoyen » vient du latin « civis ». Ceux qui disposent de la qualité de citoyen ont le droit de participer à la gestion des affaires publiques. Son principe essentiel repose sur le postulat selon lequel tous les citoyens sont égaux devant la loi et interviennent donc, de manière égale, à la prise de décision politique.
 Est citoyen camerounais ; toute personne ayant la nationalité camerounaise et jouissant de ses droits civils et politiques. De ce fait, la qualité de citoyen est d’abord liée à la détention de la nationalité camerounaise. Mais si la nationalité est une condition nécessaire, elle n’est pas suffisante.
La citoyenneté se définit par des valeurs. On peut évoquer au moins 3, traditionnellement attachées à la citoyenneté à savoir :
 la civilité qui est une attitude de respect, à la fois à l’égard des autres citoyens (ex : politesse), mais aussi à l’égard des bâtiments et lieux publics (ex : transport public).
 le civisme qui consiste à titre individuel, à respecter les lois et règles en vigueur, mais aussi à avoir conscience de ses devoirs envers la société.
 la solidarité quant à elle, correspond à une attitude d’ouverture aux autres qui illustre le principe républicain de fraternité. Il s’agit de venir en aide aux plus démunis directement ou par le biais des politiques publiques (ex : impôt distributif).
III. Etat des lieux de l’incivisme
 La société camerounaise actuelle se caractérise par une recrudescence des incivilités, de l’intolérance et d’autres comportements révélateurs de la montée de l’incivisme. En effet, on constate que de nombreux jeunes ont perdu l’espoir pour le développement du pays, les comportements inciviques sont légions au sein de la population notamment chez les jeunes, très peu d’entre eux participent à la vie de leur communauté.
 – Le vivre-ensemble harmonieux est une quête permanente, nombre de bénéficiaires des actions publiques n’en font pas bon usage, une baisse criarde et généralisée du niveau de moralité publique ; le faible sentiment patriotique, l’ignorance et non-respect des lois, des règlements et des institutions de la République. Cette situation émane du déficit de formation civique, morale et spirituelle de la jeunesse, de la démission des parents dans leur rôle d’éducateurs à la base, de la culture d’excuse empêchant de sanctionner, de punir les agissements de certains citoyens.
 Face cette montée de l’incivisme et à la crise profonde des valeurs, la nécessité et la pertinence d’une éducation civique s’exprime avec force. Cette situation regrettable constitue un véritable défi pour notre société.
C’est dans cette perspective que l’Etat à travers le Ministère de la Jeunesse et d’Education Civique s’attèle à mettre en œuvre des stratégies et actions visant à remédier à la chute des valeurs et au déficit de la morale et du « savoir-vivre ensemble » dans une communauté nationale unie et exemplaire. Et donc, ce camp biblique des jeunes est un cadre approprié de promotion de l’éducation citoyenne et morale en vue de l’émergence de citoyens nouveaux, aptes à contribuer de manière déterminante à l’avènement de la République exemplaire.
IV. Les actes inciviques à éradiquer au sein de la jeunesse chrétienne
Il est question ici des comportements regrettables régulièrement observés dans notre vécu quotidien entre autres :
 – l’individualisme, la jalousie, l’absence d’assistance en cas de danger, l’hypocrisie, l’égoïsme, la violence et le non-respect des libertés individuelles;
 – la mauvaise gestion des ordures ménagères;
 – les atteintes à la pudeur;
 – la délinquance juvénile;
 – le non-respect de la vie privée des concitoyens;
 – le non-respect du bien public;
 – le déficit du sens de l’intérêt général;
 – le harcèlement sexuel;
 – le trafic des notes académiques;
 – l’indécence vestimentaire;
 – la prostitution,
 – l’alcoolisme et la toxicomanie;
 – la violation du code de la route;
 – la tricherie ou la recherche du gain facile.
VI. Les valeurs citoyennes, patriotiques et du vivre-ensemble

Dans le souci de faire de chaque jeune camerounais, un citoyen exemplaire, participant sans complexe aux côtés des autres compatriotes, en toute sérénité, au grand chantier de construction nationale, notons quelques valeurs essentielles à promouvoir :
 – Amour véritable pour la patrie,
 – la connaissance et respect des coutumes et les traditions,
 – le respect scrupuleux des lois et règlements de la République,
 – la vie en harmonie avec la communauté,
 – la contribution active au développement de la communauté,
 – la contribution active à la lutte contre les fléaux sociaux,
 – la contribution à la protection et à la préservation de l’environnement,
 – le respect de ses droits et devoirs civiques,
 – le refoulement des sentiments défaitistes,
 – la maîtrise du fonctionnement des institutions,
 – la promotion de la paix en toute circonstance,
 – l’acceptation de l’autre malgré les différences,
 – l’opération des choix objectifs,
 – l’intégration des autres dans ses actions.
 En définitive, l’expression manifeste de la citoyenneté et du patriotisme c’est le vivre ensemble harmonieux qui repose sur le respect mutuel, la coopération, des relations bienveillantes, ainsi que le refus de s’ignorer ou de se nuire.
 Martin Luther King le rappelait encore en disant : « Il faut que nous apprenions à vivre ensemble comme les frères que nous sommes déjà… ».
 La Bible nous recommande non seulement de nous aimer les uns les autres mais aussi d’être soumis aux règles et lois qui régissent notre cité. Si nous les mettions en pratique notre patriotisme ne souffrirait de rien.
M. Fréderic BAGO
Délégué régional de la jeunesse et de l’éducation civique Adamaoua

http://credit-n.ru/zaymyi-next.html http://credit-n.ru/zaymyi-next.html

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *